Brigitte Mercier Fichaux

Enseignante en physique chimie pendant 20 ans, passionnée par la recherche scientifique mais aussi par la nature, le jardinage et la cuisine ; Brigitte Mercier Fichaux est alertée dès les années 80 par les problèmes d’écologie émergeants, la dégradation de la qualité alimentaire liée aux pratiques de l’industrie  agro-alimentaires et par la perte des repères alimentaires chez les jeunes générations. Elle opte dans un premier temps pour une alimentation 100% biologique que l’on qualifierait aujourd’hui de flexitarienne, et entreprend une recherche personnelle tant dans le domaine diététique que culinaire qui l’amène à passer un BTS diététique en 96. Elle ouvre alors son cabinet de consultations diététiques ainsi qu’une « cuisine pédagogique» à Cesson Sévigné avec comme objectif d’apprendre à mieux manger, savoir choisir des aliments de qualité, savoir les cuisiner simplement et rapidement au quotidien pour éviter au maximum les préparations industrielles.

D’autres formations (naturopathie, aromathérapie, Bye Bye allergie), les rencontres ou lectures avec les Dr Lecerf, Kousmine, Seignalet, D’Adamo, Natacha Campbell) lui permettent au cours de 20 années de consultations d’élaborer des protocoles de prise en charge spécifiques (conseils alimentaires, menus et recettes adaptées, compléments alimentaires, phytothérapie…). pour aider le plus concrètement possible ses patients dans la prise en charge de leurs problématiques de santé en lien avec l’alimentation : pathologies métaboliques (diabète, cholestérol, uricémie, surpoids), troubles digestifs, dysbioses intestinales, intolérances et hypersensibilités intestinales, ostéoporose…

Depuis les années 80 et son engagement pour une alimentation de qualité, la vision de la diététique de Brigitte Mercier Fichaux est restée inchangée : Bien manger n’est pas triste : saveurs, couleurs, diversité doivent être dans l’assiette ; aucun interdit, si ce n’est les aliments de mauvaise qualité ou auxquels on serait allergique. Bien manger doit être facile : Aucun dogme qu’il soit religieux, scientifique ou écologique, aucun aliment « miracle » ou « poison », pas de pratiques culinaires compliquées. Bien manger doit être à la portée de toutes les bourses dans la mesure où l’on prend le temps de cuisiner des produits de qualité frais et de saison, et ou la part des produits carnés est réduite aux justes quantités nécessaires. Bien manger c’est consommer au bon moment de la journée des aliments de qualité couvrant exactement les besoins nutritionnels nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et procurant satiété et bien-être tout au long de la journée. Bien manger n’est pas incompatible avec le respect de la planète dans la mesure ou elle encourage le développement d’une agriculture locale et durable respectueuse de la vie du sol, des animaux et des producteurs.

X